Flash info

COVID-19 : les ministres des pays africains de la Santé promettent plus d'actions conjointes



S'exprimant lors de la 71e session du Comité régional pour l'Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), les ministres ont souligné que contenir la pandémie est la clé de la reprise économique du continent.

Selon Pierre N'gou Dimba, ministre de la Santé, de l'Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle de Côte d'Ivoire, le continent pourrait encore éviter les pires conséquences de la pandémie sous réserve d'une intensification de la vaccination, de la réorganisation des services de soins intensifs et du respect des mesures de prévention du virus.

La recherche collaborative, la surveillance renforcée, les tests et l'accès à des soins cliniques en temps opportun renforceront la capacité des pays africains à répondre à la pandémie, a-t-il indiqué.

Plus de 400 délégués, dont des ministres de la Santé, des représentants d'organismes multilatéraux, des universités et de la société civile, participent à la conférence virtuelle.

Le sommet des ministres africains de la Santé, qui se déroule du 24 au 26 août, discutera de nouvelles stratégies pour stimuler la lutte contre la COVID-19, la santé numérique, l'élimination du cancer du col de l'utérus et l'amélioration des résultats de santé pour la population âgée du continent.

Au cours d'une session spéciale consacrée à la pandémie, les ministres ont souligné la nécessité de lutter contre l'hésitation à la vaccination en plus de partager leurs connaissances et leur expertise sur la manière de freiner la transmission du virus dans les groupes démographiques à haut risque.

Ils ont enfin noté que de nombreux pays du continent étaient sous le choc des répliques d'une troisième vague d'infections, ajoutant que de fortes mesures d'atténuation étaient nécessaires pour éviter la pression sur les établissements de santé.





Photos inedites



Facebook

Interview