Flash info

Côte d’Ivoire / Un superviseur central dément les accusations de tricheries imputées à la CEI



Le superviseur central de la Commission électorale indépendante (CEI) pour les régions du N’Zi, du Bélier et le district autonome de Yamoussoukro, Doumbia Soumaïla, a fait savoir, au cours d’une réunion tenue, jeudi 4 juillet 2024, à la préfecture de Dimbokro, que la CEI n’est nullement mêlée à la tricherie dans le processus électoral en Côte d’Ivoire.

« Tant que les représentants des candidats dans les bureaux de vote sont d’accord pour signer les PV (procès-verbaux, ndlr), on se dit qu’il n’y a pas de problème. Et on valide les PV qui arrivent vers nous. Donc, la CEI ne peut pas tricher », a déclaré M. Doumbia aux représentants des partis politiques, aux chefs traditionnels et aux guides religieux présents pour ces échanges empreints de ‘’vérité, de sincérité sur les questions électorales’’.

Il a donc pointé un doigt accusateur vers ‘’les candidats’’ et ce qui se passe ‘’dans les bureaux de vote’’, estimant que la CEI ne peut rien faire ‘’si le représentant d’un candidat se fait acheter dans un BV et qu’il signe des PV contre les intérêts de celui qui l’a mis là’’.

Selon lui, la CEI qui donne toujours une ‘’garantie d’impartialité’’ travaille ‘’dans la transparence’’.

« Ce n’est pas à la CEI que les gens doivent se plaindre. C’est sur le terrain qu’ils doivent s’organiser pour défendre leurs intérêts car la CEI n’organise pas la tricherie », a-t-il ajouté, tout en invitant les formations politiques ou les candidats à avoir des représentants crédibles dans la totalité des bureaux de vote.

Cette rencontre rentre dans le cadre de la sensibilisation des populations pour leur adhésion à la révision de la liste électorale qui va débuter probablement à la mi-septembre.



LIVRES



Photos inedites



Facebook

Interview