Flash info

La panacée de Bruno Koné pour la fin des effondrements d’immeubles



L'effondrement d'immeubles est devenu quasi viral ces dernières années. Le ministre Bruno Koné s'active pour réduire autant que faire se peut ce fléau.
Bruno Koné lance la campagne « Zéro effondrement d’immeubles en Côte d’Ivoire »

Une tragédie particulière a fouetté les sensibilités des Ivoiriens ces dernières années. Il s'agit de l'effondrement d'immeubles à répétition dans plusieurs localités de la Côte d'Ivoire. Qui ne se souvient pas de l'immeuble en construction à Yamoussoukro qui s'est effondré sur six ouvriers ? À Yopougon Cité Verte, un immeuble R+4 s'était écroulé sur une buvette, avec à la clé 3 morts, dont un bébé.

Au total, onze immeubles se sont écroulés au cours de la seule année 2020. Porté à la tête du ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, en mars 2021, Bruno Koné a mis un point d'honneur à trouver une stratégie afin de mettre un terme à ce fléau.

Pour y parvenir, le ministre a tout d'abord posé le diagnostic suivant : « Dans la ville d’Abidjan, aujourd’hui, 80 % des constructions qui sont réalisées ne disposent pas de permis de construire. »

Après quoi, l'ancien porte-parole du gouvernement ivoirien a lancé la campagne « Zéro effondrement d’immeubles en Côte d’Ivoire ». Loin d'être un simple slogan, Bruno Nabagné Koné a expliqué sa vision qui s'analyse en une amélioration du cadre de vie de ses compatriotes, en sortant de l'amateurisme pour faire les choses de façon professionnelle.

« Les conditions ont été assouplies pour permettre à tous ceux qui veulent construire de le faire dans des conditions supportables », a déclaré le membre du gouvernement. Poursuivant dans sa dynamique, Bruno Koné a engagé des réformes consistant en une lutte contre les constructions anarchiques et une stratégie de validation des ACD.

« La vision du gouvernement en matière de Construction, de Logement et d’Urbanisme, consiste globalement à offrir à nos populations un service de qualité, en veillant à leur assurer un cadre de vie décent, assaini, mieux structuré et résilient », a déclaré le ministre de la Construction, qui bénéficie de l'appui du Président Alassane Ouattara.

Avant d'ajouter : « La mise en œuvre de cette vision inscrite dans le Plan National de Développement 2021-2025, nécessite un engagement résolu non seulement de l’ensemble de mes collaborateurs, mais également de toutes les entités ici présentes en vue de faire face aux enjeux, qui sont une démographie galopante, une offre de ressources foncières qui se raréfie et des attentes de plus en plus fortes des usagers du service public. »

Toutes ces stratégies ont finalement porté leurs fruits, au point où l'effondrement des immeubles est passé de onze (11) en 2020 à deux (2) en 2021.










Photos inedites



Facebook

Interview