Flash info

Fonction publique: Patrick Achi explique les enjeux des efforts de l'État



Le Premier Ministre, Monsieur Patrick Achi a présidé ce lundi 8 Août 2022 la signature de la trêve entre le gouvernement ivoirien et huit organisations syndicales pour la période 2022-2025. Cette signature a eu lieu à l'auditorium de la Primature.

Ce protocole d'accord comporte des revendications et doléances corporatistes transversales des fonctionnaires et agents de l’Etat. Les mesures pour cette nouvelle trêve sociale représentent environ 227 milliards FCFA par an pour l'État de Côte d'Ivoire. Ce qui coûtera à l’État de Côte d’Ivoire, plus de 1.100 milliards F sur les cinq ans.

Des acquis ayant abouti à la signature de cette nouvelle trêve, l’on peut noter l’adoption du nouveau statut général de la Fonction Publique (SGFP), l’extension du bénéfice de l’indemnité contributive au logement à l’ensemble des fonctionnaires et agents de l’État qui n’en bénéficiaient pas, la revalorisation de 20 000 FCFA/mois, de l’indemnité contributive au logement pour l’ensemble des fonctionnaires et agents de l’État.

A ces acquis, il faut ajouter la revalorisation, depuis 1960, de l’allocation familiale qui passe de 2 500 FCFA à 7 500 FCFA par mois et par enfant pour tous les fonctionnaires et agents de l’État ainsi que pour les retraités du secteur privé, l’instauration d’une prime spéciale annuelle, la PRIME ADO, payable chaque début du mois de janvier, à tous les fonctionnaires et agents de l’Etat et représentant 33%, c’est à dire le tiers, du salaire mensuel indiciaire de base du mois de décembre précédent.

Le Premier Ministre, après avoir salué la "démarche inédite " qui a abouti au dialogue social et fait de la Côte d’Ivoire un modèle en terme de dialogue social, a expliqué que ces importants efforts du Gouvernement représentent une moyenne globale de 15% d’augmentation. Poursuivant, le Chef du gouvernement a souligné que ces efforts financiers absolument considérables, consentis par le Chef de l’État, visent à renforcer les bases indispensables, tant humaines que productives, pour accélérer la transformation de l'économie ivoirienne.

« La signature de cette trêve sociale nouvelle vient incarner le rassemblement apaisé du pays, pour bâtir collectivement un destin de progrès pour la nation », s'est il rejoui. Pour sa part, la ministre de la fonction publique, Anne Désirée Ouloto, a salué cette signature qui est « le fruit d’un long processus ».

Elle a salué l’esprit d’équipe et de solidarité des membres du gouvernement qui a prévalu pendant les discussions. Au nom des huit organisations signataires, Soro Mamadou a fait savoir que cet accord s'inscrit dans la volonté du chef de l’État, Alassane Ouattara, de hisser la Côte d’Ivoire au rang des pays modèle en matière de dialogue social.








LIVRES



Photos inedites



Facebook

Interview