Flash info

Côte d’Ivoire / Des populations décrient la pollution de leur cadre de vie par les eaux usées d’une huilerie à Korhogo



Des populations riveraines des villages de Lakpolo, Klokakaha, Bafimé Ottokaha et les quartiers CDT et Petit paris de Korhogo dénoncent une pollution de leur cadre de vie et de travail par les eaux usées de l’huilerie COTRAF de Korhogo.

Des riverains de cette usine soutiennent avoir constaté la pollution de la rivière au niveau du village de Lakpolo et longeant plus de 12 villages, évoquant la perte des cultures de riz et des risques de mortalité des animaux. De même des habitants du quartier petit Paris dénoncent un entrepôt de l’usine, affirmant être envahis par des insectes nuisibles phytophages appelés charançon. Ils appellent à la délocalisation de cet entrepôt.

Le directeur général de COTRAF, Ismaël Gaza, a affirmé lors d’un entretien à l’AIP, mercredi 27 juillet, à Abidjan, a décliné sa responsabilité dans la pollution sus-décriée, affirmant avoir passé un contrat avec l’entreprise GPS, qui “n’a pas fait son travail”.

Il a promis de faire des forages dans certains villages impactés par les déchets de son usine.

Toutes les tentatives de l’AIP d’entrer en contact avec ladite entreprise sont restées sans suite.

Les populations ont organisé, vendredi 22 juillet, un sit-in devant l’usine. Une rencontre a eu lieu à la direction régionale du commerce de Korhogo, lundi 25 juillet.








LIVRES



Photos inedites



Facebook

Interview